Aristocratie anglaise à Arcachon : introduction du lawn-tennis

Ce sont les Anglais fréquentant les stations balnéaires françaises qui y ont introduit les sports modernes. Ces sports, courses de chevaux, golf, escrime, cricket… s’adressent à une clientèle mondaine. Il est alors de bon ton de pratiquer ces activités de loisirs à la mode dans les stations balnéaires. On voit alors de nombreuses stations se doter de champs de courses ; ainsi, à Arcachon, le premier projet d’hippodrome date de 1879. Quant à Soulac, les courses hippiques ont lieu, chaque été, sur la plage.

Le lawn-tennis « découvert » en Angleterre en 1874, est rapidement diffusé sur le continent. En effet, les

riches touristes anglais en villégiature sur les côtes françaises exportent leurs activités de loisirs en France ; le succès est immédiat. Pratiqué d’abord sur les plages (Dinard, La Bernerie-en-Retz, Berck-sur-Mer…), le tennis se joue ensuite dans des courts aménagés dans des hôtels ou des villas. Le Grand Hôtel d’Arcachon possédait un terrain de lawn-tennis.

Des clubs sportifs commencent à se créer dans les stations balnéaires. Ainsi, en 1880, Chetwode Browne, propriétaire d’une villa à Arcachon depuis 1869, demande l’autorisation de fonder une société de gymnase et de lawn-tennis. Cette société a pour but « de donner à ceux qui en font partie les facilités et moyens de jouer au lawn-tennis et au croquet ». La présence d’une forte proportion d’anglais parmi ses membres montre le rôle prépondérant qu’ils ont joué dans la diffusion de ce sport et dans la création de ces sociétés sportives. Cette société a fonctionné jusqu’au départ de son fondateur en mai 1883. Une nouvelle société est créée en 1895 sous le nom d’Arcachon Lawn Tennis Club avec pour président, J. H. Exsham. Toujours un Anglais !

Mon parcours
  • Loisir, Sport
  • Vie artistique
  • Architecture et Urbanisme
  • Aménagement du Territoire
  • Santé
Légende des icones