L’eau des Abatilles et la Société nouvelle des Thermes d’Arcachon

La source Sainte-Anne est découverte, par hasard, en août 1923, au cours d’un forage pétrolier dans le secteur des Abatilles. Pour son exploitation, la Société thermale des Abatilles est constituée et, est autorisée par un décret ministériel du 10 juillet 1925. L’eau découverte est alors reconnue pour ses qualités thérapeutiques.

La commune d’Arcachon souhaite alors céder une parcelle du parc municipal des Abatilles par bail emphytéotique de 99 ans à la Société nouvelle des Thermes d’Arcachon pour la construction et l’exploitation d’un établissement

thermal, et lance en 1937 une enquête de commodo et incommodo. Considérant que le but poursuivi par la société était mal défini, la section locale de la SFIO émet un avis défavorable au projet ; elle demande également l’ouverture d’une enquête sur l’opportunité et la régularité de l’opération.

Mon parcours
  • Loisir, Sport
  • Vie artistique
  • Architecture et Urbanisme
  • Aménagement du Territoire
  • Santé
Légende des icones