Un établissement de bains promenades : le projet du baron Michel à Arcachon

La mode des jetées promenades anglaises donne des idées plus ou moins excentriques à des entrepreneurs audacieux. Ainsi, en décembre 1881, le baron Michel, ancien lieutenant de vaisseau, chevalier de la Légion d’Honneur, sollicite l’autorisation d’occuper une partie du domaine public maritime pour construire un établissement de bains promenades. Cet établissement doit être construit sur pilotis dans le bassin d’Arcachon, relié à la rive par une jetée.

Le projet du baron Michel est appelé « à donner à Arcachon la vie mondaine qui lui manque, à amener sur cette jolie plage et à y retenir les étrangers en leur donnant un lieu de rendez-vous, de séjour agréable, de repos pour contempler le magnifique panorama du bassin et de la ville ».

Dans le mémoire explicatif du projet, il précise : « Les touristes de passage à Arcachon sont unanimes à manifester leur étonnement de n’y pas rencontrer l’établissement qui est

partout ailleurs le centre de réunion, de promenade et de repos. Les baigneurs ont encore plus à souffrir de l’absence d’un établissement de cette nature. (…) Ce manque absolu de confortable et de bonne tenue (…) produit sur les touristes arrivants un effet déplorable, ils quittent presque aussitôt Arcachon (…). On trouve la preuve de cette désertion des étrangers riches dans l’absence de grands hôtels de premier ordre (…). Arcachon ne possède comme grand établissement que son Grand Hôtel ».

L’inventaire des biens de la synagogue d’Arcachon a été établi en 1906 en application de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat du 9 décembre 1905. Le document décrit très succinctement l’édifice mais établit une liste complète des biens mobiliers. L’édifice est inscrit sur l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques par arrêté du 3 décembre 2004.

Il ajoute que " l’impossibilité pour le public mondain qui fréquente habituellement les bains de mer de se réunir sur la plage d’Arcachon, et de

trouver le moyen d’y prendre des bains commodément livre entièrement et exclusivement la plage à un public de second ordre, qui dépense peu, qui fait beaucoup de bruit, dont les façons et les allures libres hâtent le départ de touristes fourvoyés à Arcachon ". Le projet du baron Michel a pour but d’attirer et de maintenir à Arcachon une élite étrangère et fortunée.

Le baron Michel attend l’automne 1882 pour fournir à l’administration les renseignements demandés ce qui a pour conséquence le classement sans suite de son projet. Entre temps, John Lawson avait proposé son projet de jetée promenade…

Mon parcours
  • Loisir, Sport
  • Vie artistique
  • Architecture et Urbanisme
  • Aménagement du Territoire
  • Santé
Légende des icones