La passerelle Saint-Paul et l’observatoire Sainte-Cécile à Arcachon

La passerelle et l'Observatoire Sainte Cécile

Pour accéder à l’observatoire Sainte-Cécile, le touriste en villégiature à Arcachon emprunte la passerelle Saint-Paul d’une portée de 32 mètres ; elle permet de relier la dune Saint-Paul, appelée aussi dune du Casino, et la

dune Sainte-Cécile. Ces deux ouvrages métalliques, observatoire et passerelle, ont été construits par Paul Régnauld, ingénieur en chef de la Compagnie des Chemins de fer du Midi avec la collaboration de Gustave Eiffel. Paul Régnauld, polytechnicien, a été chargé en 1865 par les frères Emile et Isaac Pereire de dessiner le plan général de la ville d’Hiver d’Arcachon en privilégiant les lignes courbes pour le dessin des rues, considération d’ordre médical et hygiéniste.

L’observatoire Sainte-Cécile, édifice d’unegrande légèreté architecturale, est construit de 1862 à 1863.

Le 28 septembre 1862, Le Journal d’Arcachon présente la passerelle et le site à ses lecteurs : "Suspendu à la hauteur de près de 15 mètres au-dessus de la gorge creusée entre ces deux élévations, et au fond de laquelle serpente la route qui contourne toutes les villas, ce pont est soutenu par des rochers artificiels qu’on est allé chercher dans plusieurs départements : la Gironde a fourni ses pierres ferrugineuses ; les Landes, leurs rocs coquilliers, l’Ariège, les énormes galets des environs de Foix ; les Hautes-Pyrénées, les blocs de granit et de marbre brut ".

Mon parcours
  • Loisir, Sport
  • Vie artistique
  • Architecture et Urbanisme
  • Aménagement du Territoire
  • Santé
Légende des icones