Projet de tunnel reliant Le Verdon à Royan

Dès 1858, surgit un audacieux projet de ligne ferroviaire directe entre Bordeaux et Nantes qui nécessite le percement d’un tunnel de six kilomètres entre Le Verdon et Royan. Une demande d’approbation est adressée à l'empereur Napoléon III.

Cette idée anticipe la mise en place de la future Compagnie des chemins de fer du Médoc inaugurée le 3 mars 1864. Elle doit aussi permettre de faire face à la concurrence de la ligne Paris-Bordeaux inaugurée depuis 1853 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans.

La lettre souligne l’intérêt de rapprocher les deux grandes villes portuaires Nantes et Bordeaux, et mentionne que la liaison directe économiserait plus de 100 kilomètres. Elle cite la desserte de Napoléon-Vendée (aujourd’hui La Roche-sur-Yon) dont le nom ne peut que flatter l’Empereur. Malgré ces arguments, ce dernier ne semble pas avoir soutenu ce projet qui restera en l’état.

Mon parcours
  • Loisir, Sport
  • Vie artistique
  • Architecture et Urbanisme
  • Aménagement du Territoire
  • Santé
Légende des icones